Skip to content

Vous venez de vivre un évènement pénible

By Homewood Santé - le 7 septembre 2017
Partager cet article

Quelles sont ces réactions?

Même si chacun réagit différemment à ce genre d’évènement, voici quelques-unes des réactions les plus courantes observées chez des personnes qui en ont été témoins :

Réactions physiques

Maux de tête, perte d’appétit, insomnie, palpitations persistantes, épuisement, troubles gastro-intestinaux.

Réactions émotionnelles

Peur, anxiété, détresse, colère, irritabilité, tristesse, méfiance, culpabilité.

Réactions comportementales

Tendance à pleurer constamment, susceptibilité excessive, repli sur soi ou isolement, tendance accrue à blâmer ou à critiquer autrui, augmentation de la consommation d’alcool ou de médicaments.

Réactions psychologiques

Manque de concentration, trous de mémoire, indécision, souvenirs saisissants de l’évènement choc. Ces réactions sont-elles normales? Absolument! Ce sont les réactions normales d’un être humain à une situation anormale. La recherche a démontré que si l’on reconnaît ces réactions de stress et que l’on s’en occupe, elles disparaissent en général au bout de quelques semaines.

Ces réactions se produisent-elles toujours immédiatement après un évènement choc?

Pas toujours. Chez certaines personnes, ces réactions ne surviennent que beaucoup plus tard, bien que cela soit plutôt rare. Mais qu’elles se déclenchent immédiatement ou à retardement, elles sont le lot de presque toute personne qui vit une situation anormalement stressante.

Est-il possible d’éviter ce type de réactions?

Vous ne pouvez pas les éviter complètement. Même les personnes bien informées et bien préparées présentent une réaction de stress aigu dans de telles situations. Par exemple, des policiers, ambulanciers, secouristes ou pompiers peuvent avoir des réactions de stress aigu dans des situations d’urgence, malgré leur formation et leur expérience. N’oubliez pas qu’il s’agit de réactions normales.

Que pouvez-vous faire pour vous aider?

  1. Accordez plus d’attention à vos émotions et à vos réactions qu’à l’évènement lui-même.
  2. Évitez de vous juger ou de vous blâmer. Ne vous en voulez pas de réagir comme vous le faites. Soyez patient envers vous-même. Pensez à ce que vous diriez à un ami qui se trouverait dans cette situation, et traitez-vous avec le même égard.
  3. Essayez, pendant un certain temps, de réduire les autres sources de stress dans votre vie.
  4. Prenez le temps de parler de vos réactions physiques ou émotionnelles avec un proche (ami, conjoint, parent). Vous pouvez également vous confier à des camarades de travail. Ils partagent probablement vos sentiments, puisqu’ils ont vécu le même évènement.
  5. Dans les 24 heures qui suivent un évènement choc, faites un exercice physique, peu importe lequel.
  6. Faites quelque chose qui vous aidera à oublier l’incident pendant un moment. Certaines personnes trouvent utile de se tenir occupées (loisirs, passe-temps, activités manuelles, bains chauds, exercices, etc.), alors que d’autres préfèrent se détendre ou sortir avec des amis.
  7. Prenez le temps de vous reposer.
  8. Si des images de l’incident ou d’autres craintes vous viennent à l’esprit, rappelez-vous que vous êtes maintenant en sécurité et que vous n’avez plus à vous tenir constamment sur vos gardes. Dirigez ensuite votre attention vers autre chose.
  9. L’évènement choc suscitera la curiosité de vos proches, et ils vous poseront des questions à ce sujet. Si vous ne désirez pas leur répondre, il est tout à fait approprié de leur expliquer poliment que vous préférez ne pas en parler. Vous pourriez leur répondre : « Je comprends que tu aimerais en savoir davantage, mais je préfère ne pas en parler. J’espère que tu comprendras. »
Que devriez-vous faire si votre stress ne diminue pas après quelques semaines?

Il est préférable de ne pas garder ce problème pour vous. Si vos proches ne savent pas comment vous aider, malgré leurs meilleures intentions, et si vos réactions ne se sont pas estompées après quelques semaines, appelez le Programme d’aide de votre organisation et prenez rendez-vous avec un professionnel.

Qu’est-ce que cette expérience vous a appris?

Une fois la situation revenue à la normale, il pourrait être utile de vous demander ce que vous avez retenu de cette expérience. Un évènement éprouvant provoque souvent une prise de conscience de soi ou des autres, ou de ce que l’on considère comme le plus important dans sa vie. Prenez le temps d’y réfléchir calmement. Vous pourriez faire d’intéressantes découvertes.